buyer personas inbound marketing

Sur combien de buyer personas travailler ?

Comme vous le savez déjà si vous parcourez notre blog, les buyer personas sont indispensables dans votre stratégie marketing.

Pour rappel, un buyer persona est un personnage fictif qui correspond à votre acheteur idéal. Dans cet article, je vais vous donner quelques conseils pour créer vos buyer personas et pour décider combien de personas choisir.

Inutile de travailler sur trop de buyer personas à la fois

Mieux vaut avoir 3 personas parfaitement bien définis que 15 personas créés à la va-vite. L’idée, c’est de vous rapprocher au mieux de votre acheteur idéal, celui qui va acheter votre produit et en faire la promotion, celui à qui vous voulez répondre en premier en proposant votre produit. Il va donc de soi que, vous ne vous adresserez pas en une fois ET à un enfant de 8 ans qui veut son Rubik’sCube pour Noël ET à une vieille dame de 75 ans fan d’Eddy Mitchell. D’où l’intérêt de choisir 3 ou 4 personas et pas une multitude de profils qui n’ont rien à voir les uns avec les autres. Concentrez-vous sur votre coeur de clientèle, les futurs clients qui seront vos ambassadeurs.

Vous devez connaitre vos buyer personas. Et de la même manière, plus on a d’amis moins on les connait, plus vous aurez de buyer personas moins vous serez capable de les identifier. Le persona, c’est un peu votre ami imaginaire, celui que vous aimeriez aider avec vos produits ou vos services, celui que vous avez envie de connaitre et que vous vous appliquerez à écouter.

Un persona n’est pas un portrait de consommateurs

Attention, quand on vous dit de faire un profil type de buyer persona, il ne s’agit pas de redessiner le profil du consommateur. Pourquoi ? Le consommateur, c’est la consommation de masse donc, c’est un peu tout le monde. Le buyer persona, c’est une personnalité spécifique et très ciblée, à laquelle vous vous adressez personnellement. Dans les caractéristiques, le buyer persona est différent du profil consommateur puisque vous allez analyser également ses goûts, ses intérêts, ses hobbies… Vous allez créer un véritable portrait-robot de votre prospect, de telle sorte à ce qu’il devienne presque comme quelqu’un que vous connaissez et dont vous savez les problématiques. Le buyer persona n’est pas le consommateur lambda.

Un buyer persona vaut mieux que 10

Vous n’aurez pas plus de résultats en imaginant le maximum de buyer personas possible. Comme le précise Tony Zambito sur le site BuyerPersonaInsight, il ne s’agit pas d’être dans le quantitatif mais dans le qualitatif. Vous prendrez du temps à imaginer vos buyer personas, et tant mieux ! En vous attardant sur les caractéristiques de vos potentiels clients, sur leurs attentes, leurs problématiques, l’imagination de leurs profils, vous vous mettrez complètement à leur place et vous apprendrez à les appréhender. Ce qui ne vous empêche pas de travailler sur 3,4,5,6 buyer personas, mais tout en gardant à l’esprit que chacun doit être imaginé avec précision ! Ils vous seront précieux pour la suite.

Des buyer personas, oui ! Mais attention à ne pas aller trop vite et travailler sur trop de personas à la fois. Ils vous seront utiles dans toutes vos stratégies : content marketing, partage sur les réseaux sociaux

Et vous ?

Et vous, combien de buyer personas avez-vous ? Combien de temps y avez-vous consacré ?

J’ai hâte de lire vos avis et idées dans la rubrique “commentaires” ci-dessous !

 

Augmentez vos ventes grâce à l’inbound marketing

Mon livre “Inbound Marketing : mettre en place un marketing d’attraction sur Internet pour mieux vendre et fidéliser” vous expliquera comment.

Il est disponible en téléchargement sur les sites de la Fnac Kobo (format epub), Amazon (format Kindle), et Youscribe (format epub). Dans ce livre, je vous explique d’où vient l’inbound marketing et pourquoi il s’agit d’une réponse vraiment efficace face au changement de la relation client/vendeur. En plus, je vous décris la méthode, comment la mettre en place, avec quels outils, et enfin, comment la gérer au quotidien.

Commencez à le lire maintenant.

 

email
1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *