inbound marketing

C’est l’histoire d’un marketing qui vous veut du bien

Bon, nous allons faire un peu d’histoire dans cet article sur la naissance de l’inbound marketing, mais pas de dates poussiéreuses ou de protohistoire, c’est promis !

L’inbound marketing, vous savez désormais ce que c’est, mais savez-vous qui sont ses créateurs et quand l’ont-ils inventé ? Mettez votre costume de Marty Mc Fly, on repart quelques années en arrière.

 

Les pères de l’inbound marketing : Brian Halligan et Dharmesh Shah

Du moins le terme en lui-même a été inventé, en 2009, par ces deux fondateurs de la société Hubspot, dont on vous a souvent parlé dans nos articles, et qui commercialise un logiciel “all in one” de gestion des actions d’inbound marketing. Mais comme la société de la communication existait déjà depuis Cicéron et donc bien avant l’école de Palo Alto (les grands gourou des théories de la communication), l’inbound marketing existait déjà… avant même qu’il ne s’appelle l’inbound marketing. Vous suivez ?

 

Seth Godin : le marketing de la Permission

Brian Halligan et Dharmesh Shah se sont en fait inspirés d’un autre grand maitre du marketing, Seth Godin, et de son best-seller international Permission marketing, publié en 1999 et traduit en France 8 ans plus tard (donc si vous voulez lire la bible du marketing, vous n’avez aucune excuse pour ne pas le faire). Pour Seth Godin, le marketing de la permission se base sur un constat : celui que vous et moi, nous avons de moins en moins de temps et sommes de moins en moins réceptifs à la publicité traditionnelle. Nous voulons utiliser notre temps de manière utile et efficace : nous voulons un marketing choisi et pas un marketing subi. Je ne vais pas revenir trop longuement sur le marketing de la permission car on vous en a déjà parlé dans l’article sur le livre de Seth Godin (et point trop n’en faut).

 

L’inbound marketing : résultat d’une prise de conscience  

Revenons à Brian Halligan et Dharmesh Shah, tout part d’une expérience croisée : d’un côté, Brian Halligan conseille des entreprises dans leur stratégie marketing pour financer ses études au MIT : il utilise les outils du marketing classique et des moyens financiers importants. De l’autre, Dharmesh Shah lance un blog : très vite, les deux amis réalisent que le blog génèrent bien plus de retours et d’intérêt que le marketing intrusif (les bannières publicitaires, l’achat d’espace…). C’est à ce moment là, en 2009, qu’en s’inspirant du concept déjà théorisé 10 ans auparavant par Seth Godin, ils modernisent l’idée en créant… l’inbound marketing. 

L’idée est simple : les pratiques des gens ont changé, ils ne sont plus réceptifs à la publicité classique et au marketing intrusif, alors, le marketing doit changer.

Un marketing qui vous veut du bien

L’esprit de l’inbound marketing : offrir du contenu remarquable, un contenu de qualité qui permet aux prospects et aux clients de s’informer librement, sans recevoir contre leur gré des publicités violentes et intrusives. C’est déjà ce que faisait Michelin depuis plus d’un siècle, en offrant son guide touristique et hôtelier à ses clients : et qui n’a pas dans sa voiture son indémodable guide Michelin avec lui ?! André Michelin était visionnaire : dès 1900, il avait compris qu’offrir un contenu intéressant à ses clients les fidéliserait, en plus de faire de la publicité à son célèbre Bibendum.

Donc l’inbound marketing est bien officiellement né en 2009 avec Brian Halligan et Dharmesh Shah, même si l’idée avait déjà été théorisée par Seth Godin en 1999 et si finalement, les frères Michelin avaient déjà compris les limites de la publicité intrusive dès 1900. Jusque là, vous avez suivi ?

Ce qu’il faut retenir, c’est surtout qu’internet a révolutionné les pratiques des acheteurs, puisqu’il donne la parole à tous. Votre prospect ou votre client peut désormais directement s’adresser à vous, faire ses critiques et partager ses avis sur internet et les réseaux sociaux. Les relations entreprise-clients ont été totalement bouleversées par le web. Et ça, Brian Halligan et Dharmesh Shah l’ont compris. En inventant l’inbound marketing, ils ont surtout sonné l’alarme : le marketing traditionnel souffre, il n’est plus apprécié, il est mal perçu, de plus en plus cher et de moins en moins efficace. 

Et si les inventeurs de l’inbound marketing sont bel et bien américains, il est évident que le concept va s’élargir à l’international dans les mois, les années à venir ! (et c’est déjà un peu le cas, non ?)

 

Et vous ?

Que pensez-vous de l’inbound marketing ? Est-ce que selon vous le marketing doit changer ? Avez-vous essayé l’inbound marketing ?

J’ai hâte de lire vos avis et idées dans la rubrique “commentaires” ci-dessous !

 

Augmentez vos ventes grâce à l’inbound marketing

Mon livre “Inbound Marketing : mettre en place un marketing d’attraction sur Internet pour mieux vendre et fidéliser” vous expliquera comment.

Il est disponible en téléchargement sur les sites de la Fnac Kobo, Amazon, et Youscribe. Dans ce livre, je vous explique d’où vient l’inbound marketing et pourquoi il s’agit d’une réponse vraiment efficace face au changement de la relation client/vendeur. En plus, je vous décris la méthode, comment la mettre en place, avec quels outils, et enfin, comment la gérer au quotidien.

email
2 réponses
  1. Philippe Deliège dit :

    Idem pour Léonard de Vinci qui avait inventé l’hélicoptère avant son invention. Il manquait juste la découverte de l’or noir et du moteur à explosion pour qu’il puisse décoller.
    Actuellement, l’Inbound Marketing peut réellement décoller grâce au nouvel or noir, c’est à dire la création spontanée de contenu qualitatif fruit des expériences partagées. Et le moteur à explosion de l’Inboud Marketing est l’explosion des réseaux sociaux.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *