kpi inbound marketing

Les KPI, clés d’un inbound marketing qui marche !

Et oui encore un acronyme ! KPI veut dire Key Performance Indicator ou en bon vieux français, indicateur clé de performance (vous comprenez maintenant pourquoi on utilise un acronyme…).

Vos campagnes ont-elles été un succès ? Vos mails ont-ils été lus ? Votre blog est-il un flop ? Voilà ce que vont vous dire les KPI. En inbound marketing, ils sont très utilisés pour mesurer et analyser toutes sortes de choses, ils vont permettront d’optimiser vos actions selon que vous ayez, ou non, atteint vos objectifs.

Les KPI : pourquoi les utiliser ?

Avant de voir ce que vous pouvez mesurer, rappelons à quoi cela va vous servir. Les KPI vont vous permettre d’analyser un peu toutes les retombées de vos opérations marketing. Dans quel but ? Et bien d’abord pour vérifier si vous avez atteint vos objectifs annuels (ou mensuels, ou sur un événement particulier) et ensuite pour mesurer si oui ou non, il faut changer de stratégie. Si vous réalisez que votre blog est aussi délaissé par les visiteurs que l’île de Délos, il va peut-être falloir songer à trouver une solution, non ?

KPI financiers et KPI marketing, des outils indispensables

Les KPI sont de deux ordres : il y a des indicateurs financiers d’un côté et des indicateurs marketing de l’autre. Chaque entreprise va définir ses indicateurs en adéquation avec sa culture. Pour les définir, posez vous les bonnes questions !

– Quels sont vos objectifs financiers : avoir fait tant de ventes dans l’année ? avoir généré tant de chiffres d’affaires ? Que vos clients vous coûtent moins chers ? Vos indicateurs seront donc le nombre de ventes effectuées, le chiffre d’affaire généré et le prix dépensé par client, le taux de prospects convertis en client…

– Quels sont vos objectifs marketing : avoir tant de likes sur Facebook et de followers sur Twitter ? Tant de téléchargements de votre livre blanc ? Que votre blog soit un succès ? Je ne vous fais pas un dessin, mais dans ce cas vos indicateurs seront : le nombre de followers et de likes sur les réseaux sociaux, les nombres de téléchargements et les statistiques relatives à votre blog (nombre de visiteurs uniques, de partage d’articles, de commentaires…).

Ces objectifs doivent être définis en amont par vous et vos équipes, ils vont permettront ensuite d’optimiser vos prévisions pour l’année suivante : étaient-ils trop ambitieux ou parfaitement réalisables ? Si votre entreprise n’a jamais défini de KPI, ces chiffres vous serviront également pour comparer vos résultats l’année suivante.

Des KPI oui, mais pas n’importe lesquels !

Si vous vous inscrivez sur Facebook (enfin non, pas “si” ! Après avoir lu notre article sur le sujet vous êtes obligé d’avoir une page Facebook !) vous voudrez certainement savoir combien de likes vous avez, quel statut a généré le plus de partage… Ce sont bien évidemment des indicateurs à prendre en compte, mais ne vous y fiez pas aveuglément. Beaucoup d’entreprises s’attachent un peu trop à ces indicateurs, qui n’ont pas toujours une réelle pertinence : quelqu’un qui like votre page n’est pas forcément un client engagé pour votre marque. Et puis aujourd’hui, c’est un peu facile d’acheter des likes sur Facebook ou des followers sur Twitter, donc ne vous mettez pas forcément la corde au cou en voyant les 250 000 likes sur la dernière publicité en vogue de votre concurrent. Pondérez ces indicateurs d’activité avec vos indicateurs financiers.

Autre chose, trop de KPI tue le KPI. Ne partez pas dans une analyse gigantesque de chiffres et de statistiques, gardez les indicateurs les plus pertinents pour vous et concentrez-vous sur ce petit nombre de KPI. Chaque service n’a pas besoin de connaitre le nombre de followers de votre compte Twitter (ça, c’est surtout un truc pour le marketing), la Direction aura par exemple plutôt besoin des chiffres généraux sur l’année et des résultats financiers que du nombre de likes sur votre jeu-concours de Noël.

Vous me direz, c’est bien joli tout ça, mais ça ne change pas beaucoup du marketing traditionnel. En effet, les KPI existent aussi dans les stratégies marketing classiques (mais inbound et outbound marketing ne sont pas incompatibles !). Oui, les indicateurs de performance sont essentiels en marketing en général, la différence est la manière de s’en servir et de les utiliser pour améliorer votre stratégie !

Et vous ?

Utilisez-vous des KPI ? Comment les définissez-vous ? Est-ce que vous constatez des résultats en les utilisant ?

J’ai hâte de lire vos avis et idées dans la rubrique “commentaires” ci-dessous !

Augmentez vos ventes grâce à l’inbound marketing

De nos jours les consommateurs fuient le matraquage publicitaire et ont les moyens de s’en préserver grâce à de nombreux outils gratuits. Pour vous, il est plus qu’urgent d’adopter une communication marketing qui ne soit pas ressentie comme intrusive par vos prospects.

Sur Internet, face à la nuée de sites que consultent vos prospects et clients, il devient impératif de garder un lien dans la durée avec eux pour qu’ils se rappellent de vous quand ils passeront à l’achat !

L’inbound marketing a bien compris ces changements de comportement et d’environnement et vous offre une méthodologie efficace et simple à mettre en oeuvre. Notre agence Remarqbl vous accompagne dans la mise en place et la gestion de cette mécanique bien huilée qu’est l’inbound marketing

Pour une première consultation, n’hésitez pas à nous écrire contact@remarqbl.fr ou à nous appeler au 09.84.25.84.54.

email
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *